En Pratique

Quand ?

Les soins palliatifs sont donc des soins actifs dont l’objectif est de soulager les personnes atteintes de pathologies graves, évolutives ou mettant en jeu le pronostic vital. Ces soins, selon les recommandations de l’OMS, doivent être délivrés très tôt dans le parcours de soin de la personne malade, et même dès l’annonce du diagnostic. Ils sont alors appelés soins de support. Quand les thérapeutiques curatives deviennent inefficaces, et que l’évolutivité rend la maladie incurable (par exemple; cancer métastatique ou récidive cancéreuse), la personne malade se retrouve en phase palliative. Cela ne signifie en aucun cas une mort imminente. Les phases palliatives de certaines pathologies peuvent s’étendre sur des mois, voire des années.

Pour Qui ?

Toute personne chez laquelle une maladie grave, évolutive, quel qu’en soit le stade, est susceptible d’entrainer un état de déséquilibre non seulement physique mais aussi psychique, social et spirituel. La situation requiert alors des soins palliatifs et/ou de support, que ce soit à l’hôpital, en institution médico-social ou à domicile. L’âge n’est pas un critère discriminant car les soins palliatifs peuvent concerner, toutes les périodes de l’existence, de la période néo-natale à l’âge le plus avancé. Les pathologies concernées sont diverses : pathologies cancéreuses, affections neuro-dégénératives, insuffisances d’organe terminales (cardiaque, respiratoire, rénale), ou encore polypathologies du sujet âgé. Les proches de la personne malade sont également concernés, car « voir souffrir ceux qu’on aime fait souffrir ». La prise en charge palliative comprend un accompagnement de la famille et des proches des patients.

Comment ?

Les équipes et les structures de soins de support/ soins palliatifs s’emploient à répondre à cette souffrance globale par une prise en soins pluridisciplinaire. Après avoir repéré les besoins de la personne malade et de ses proches, elles entreprennent d’y apporter les réponses les plus adaptées. La démarche palliative consiste donc en une prise en charge de la douleur physique et des autres symptômes (dyspnée, troubles digestifs, troubles cognitifs ….), un accompagnement social, un soutien psychologique et spirituel.

A qui s’adresser ?

Il existe en Martinique différentes structures adaptées à la situation de la personne malade:

a) L’Unité de Soins Palliatifs (USP)
Cette unité hospitalière polyvalente dédiée totalement à la pratique des soins palliatifs et à l’accompagnement, est réservée aux situations les plus complexes. Située à l’hôpital Albert CLARAC dans le pôle de cancérologie du CHUM à Fort de France, elle comprend 11 lits : 7 chambres individuelles et 2 chambres à 2 lits. Le médecin responsable est le Dr Marie-Emma DUBO-LEOTIN. Le secrétariat répond au 0596592527 du lundi au vendredi jusqu’à 14h.

b) Les Lits Identifiés de Soins Palliatifs (LISP)
Ce sont des lits implantés dans des services de soins hospitaliers ayant une autre activité mais qui ont une compétence particulière en soins palliatifs. Ces lits existent:

  • dans le service de pédiatrie de la Maison de la Femme de la Mère et de l’Enfant (MFME) dont le responsable est le Dr Yves HATCHUEL. Le secrétariat répond au 0596709377 et au 0596709360.
  • au Centre Hospitalier du Saint Esprit: 5 LISP. Le numéro pour tout contact est le 0596 773 111.
  • également dans les services de gérontologie du CHUM à l’hôpital PIERRE ZOBDA QUITMAN, au Centre EMMA VENTURA (USLD), à Mangot Vulcin. Ils sont gérés plus spécifiquement par les parcours gériatriques.

c) L’Hospitalisation à domicile
Elle peut accueillir des personnes à domicile relevant des soins palliatifs. Elle connait un remaniement actuellement en Martinique.
Actuellement, une HAD privée, « La Clinique de la Tour » dispose de 60 lits dont 30 lits sont dédiés aux soins palliatifs.

d) Les équipes mobiles
Il s’agit d’équipes pluridisciplinaires spécialisées en soins palliatifs. Elles se déplacent au lit du patient ou reçoivent en consultation. Elles ont un rôle d’évaluation, de conseil et de soutien aux soignants qui s’occupent de personnes en soins palliatifs dans différents services hospitaliers, en établissement médico-sociaux ou à domicile, afin de les assister dans la prise en charge de la douleur et des autres symptômes, l’accompagnement psychologique et psychosocial, les projets de rapprochement, de retour ou de maintien à domicile et la réflexion éthique. Il en existe 3 en Martinique:

  • L’Equipe Mobile des Soins Continus du CHUM (EMSC). Elle intervient à l’intérieur du CHUM qui regroupe 6 sites hospitaliers (PZQ, Clarac , MFME, Centre Emma Ventura, Hopital Mangot Vulcin, Centre hospitalier Louis Domergue à Trinité).Le médecin responsable est le Dr André MARIE-NELLY.Le téléphone du secrétariat est le 0596 552 439.
  • L’EMIL, Equipe Mobile Inter-hospitalière de Liaison en soins palliatifs pour les hôpitaux et les EHPAD du Centre et du Sud de la Martinique est joignable au 0696 165 046 ou 0596 773 122.
  • L’équipe mobile du Réseau Wouspel intervient à domicile et dans les établissements médico-sociaux qui ont passé convention avec lui.

e)Le Réseau Wouspel
Comme tous les réseaux de soins palliatifs, il a pour objectif de mobiliser et de mettre en lien des ressources sanitaires et sociales sur un territoire donné autours des besoins des personnes en situation palliative. L’équipe mobile intervient activement sur tout le territoire de la Martinique pour favoriser les meilleures conditions possibles au maintien à domicile des personnes malades qui le désirent.

f) L’association des bénévoles d’accompagnement : U2AM